dimanche 27 septembre 2015

Savoir exprimer son rêve : Rencontre avec Alexanne, 12 ans

Cela me remplit de joie de parler des enfants d’aujourd’hui. Comme déjà expliqué dans un précédent article, ils sont là pour nous ramener à l'essentiel : être à l'écoute de son cœur.

La jeune fille que j'ai eue le privilège de rencontrer dans le cadre des rencontres de Miss Liky a non seulement écouté son cœur mais elle a eu également le courage de partager son ressenti à ses parents.

Alexanne est une jeune adolescente de 12 ans. Christine, sa maman, que je connais depuis quelque temps m’a parlé d’elle et j’ai immédiatement eu envie de la rencontrer.

C'est dans une ferme équestre située à 30 minutes de Montréal et sous une magnifique journée de septembre que je découvre une adolescente passionnée et profondément connectée à son cœur...

Exprimer son rêve
Depuis toute petite Alexanne aime les animaux, principalement les chevaux et les chiens. Elle se rappelle d'une peluche qu'elle affectionnait tout particulièrement lorsqu'elle était enfant, c'était un petit cheval.
Conscients de cette attirance pour les chevaux, Christine et Daniel ses parents décident de l'inscrire à des cours d'équitation dès l'âge de 6 ans et là, c'est le déclic.
Alexanne prend conscience que les chevaux feront dorénavant partie de sa vie et elle développe au fil des années une véritable passion pour le monde équin.

Au bout de 6 ans d'équitation dans un centre équestre (Alexanne a 9 ans sur cette photo), elle rêve cependant d'aller plus loin. « C’est bien beau de monter à cheval mais je veux aller au-delà et établir une véritable connexion avec le cheval » dit-elle.
Elle voulait "être avec un cheval", s’en occuper, veiller sur lui et bâtir une véritable relation de confiance avec lui.

Seulement voilà, du haut de ses 12 ans, comment partager ce rêve avec ses parents ? A un âge en pleine construction où le regard de l’autre est encore si important, comment faire part de cette envie sans provoquer des réactions du type : "Quoi ? tu veux ETRE avec le cheval ?" et que cela ne soit interprété comme une quelconque lubie. Elle souhaite du plus profond de son cœur que ses proches la prennent au sérieux.

Elle tente d’en parler une première fois à ses parents et c’est un échec. Elle a la sensation de ne pas être comprise, tout le monde s’énerve et cela ne mène à rien.
Puis, consciente que ce n'est pas le genre de conversation à avoir à n'importe quel moment, elle reprend son courage à deux mains, trouve un moment plus calme et plus serein et en reparle à sa maman, Christine. Elle décide de ne plus essayer de convaincre, d’imposer ses idées, elle ouvre simplement son cœur et explique à sa maman ce qu’elle ressentait quand elle était en présence de chevaux. En faisant cela, elle a aidé sa maman à ouvrir elle-même son cœur et donc à véritablement "entendre" ce qu'elle avait à lui dire. Alexanne s’est alors sentie soutenue, comprise dans ses choix et bien sûr , ceci a créé un lien supplémentaire mère/fille.
Alexanne sait que dorénavant, elle a une écoute attentive, dénuée de tout jugement et elle se sent plus proche de sa mère du fait de lui avoir parlé.

Christine a été touchée par ce que sa fille lui a dit. "Alexanne a exprimé son essence" dit-elle et "j'étais prête à l’entendre".
Christine ajoute : « Il est important de voir l’enfant comme un être qui a des besoins, des désirs. Il a sa propre unicité. Quand on reconnaît cette unicité, on est capable de l’écouter et de l’entendre. Les parents sont là pour transmettre des valeurs, une façon d’être, mais chaque enfant à sa propre carte du monde ; il faut d'abord reconnaître que l’enfant l’a et ensuite le laisser s’exprimer ».

Le rêve est en marche
Aidée de ses parents, Alexanne s'est donc mis à la recherche de fermes équestres où des chevaux sont en pension. Pour quelques centaines de dollars mensuels, elle a eu la possibilité de louer un cheval à un propriétaire et ainsi pouvoir s'en occuper. Le jour où elle rencontre Angie, une jument de 5 ans, c'est le déclic.
Alexanne ressent instantanément un attachement, une envie d'être avec elle. Alexanne voit également un beau défi devant elle : la jument étant jeune, elle va devoir faire preuve de beaucoup de patience et d'écoute pour se faire accepter d'elle. Elle sait qu'elle va devoir y aller doucement, pas à pas, pour installer une relation de confiance.

Au contact d'Angie, Alexanne ressent beaucoup de bonheur et une formidable sensation de liberté. Elle a conscience de cette importante responsabilité qu'elle a envers sa jument. Il est clair que la jument ne peut pas nettoyer son box toute seule, c'est donc la responsabilité d'Alexanne. Le bien-être d'Angie dépend donc d'Alexanne et cela crée bien sûr une complicité.
Alexanne ne ressent pas pour autant une charge, elle attend avec impatience les fins de semaines où elle va pouvoir s'en occuper. Elle ne ressent aucune obligation mais plutôt une responsabilité de cœur. Elle s’est engagée à s’occuper d’elle, elle y met donc tout son cœur.

Être au contact d’Angie, la fait se sentir mieux. Angie lui a appris la patience et elle ajoute "depuis que je m'occupe d'Angie, je me sens beaucoup plus épanouie. Il faut traiter son cheval comme on voudrait être traité car si tu penses juste à toi, le cheval ne voudra pas coopérer ».


Ce qui m’a frappé chez cette jeune fille, c’est sa constante volonté de vouloir apprendre, de vouloir s’améliorer. Elle m'a confiée que son expérience avec Angie lui donnait envie d'aller encore plus loin : Aider un cheval à se reconstruire après un traumatisme…
Quand je vous dis que cette génération est extraordinaire !

Alexanne souhaite adresser ce message à tous les enfants : " Il faut croire en ses rêves et oser en parler avec ses parents. Trouver le bon moment et laisser parler son cœur, voilà le secret !"

Conclusion
D'ici quelques jours, Angie va malheureusement changer de propriétaire donc d'écurie. Alexanne ne pourra donc plus s'en occuper.
" Je serai triste bien sûr mais ma passion est plus forte que cela. Je vais continuer et m'occuperai d’un autre cheval " dit-elle.
Alexanne est donc en quête d'une autre jument à s'occuper. Si vous souhaitez pour une raison ou une autre entrer en contact avec Alexanne, adressez-moi un courriel à celine@missliky.com et je me ferai un plaisir de lui transmettre votre message.

Cela a été un privilège que de partager ce moment avec Alexanne. A 12 ans, elle a déjà compris que lorsqu’elle écoutait son cœur, elle était bien, heureuse et pleinement épanouie, ce sont ses mots. Bien sûr que la vie mettra sur son chemin des expériences difficiles mais elle sait dorénavant que si elle écoute son cœur, elle sera magnifiquement guidée.

Avec tout mon amour,

Miss Liky